26-08-12

JUSTICE AUX POINGS !

Nicole Navion

Après un début de lecture mouvementé dans le TGV à cause d'une population agitée et bruyante, il ne m'a plus été possible de lâcher ce roman........un vrai thriller avec fortes sensations et suspense, tout y est ! Je garde encore le goût de certaines émotions !

J'aimerais bien vous interviewer pour savoir comment vous avez travaillé, j'ai maintenant l'impression de vous découvrir !!!

grosses bises à tous les deux

à quand le prochain ?

 P/S mais je n'aime pas beaucoup Dieu et Satan !!!!!!!!!

 

Céline Barbier (Lire sa chronique sur Babelio)

Accusé à tort d'avoir assassiné une prostituée dans le hangar du Bronx à New-York qu'il occupe pour donner ses cours de box, Sam est un jeune homme qui ne croit plus en la justice, du moins celle des hommes.

Un ouvrage sur la vengeance mais aussi sur l'amour, celui de Sam et d'Irina, une prostituée venue des pays de l'Est, exploitée par des hommes sans scrupules qui lui ont volé ses papiers d'identité et son visa pour l'empêcher de s'échapper à cet enfer dans lequel ils l'ont plongée contre son gré.

Un roman très dur mais extrêmement bien écrit, même si certaines expressions employées m'ont un peu gênée car j'ai trouvé qu'elles étaient en léger décalage avec l'ambiance générale du livre

 

Posté par B2IA à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26-08-11

ILFAUT SAUVER LE SAINT-ESPRIT

Yves MASSART
Annonay (07)

Bonjour,

J'ai lu il y a peu de temps "Il faut sauver le Saint-Esprit" dont m'avait parlé Jean-Paul DEGACHE et viens de commander "Justice au poing".

Le premier livre n'a fait que confirmer ce que je pensais des services de police, de gendarmerie et de leurs manipulations respectives, mais j'étais loin d'imaginer qu'au début du 21ème siècle il puisse y avoir encore autant d'avilissement de l'être humain tant en garde à vue qu'en incarcération.

Le plus effarant est de voir l'entêtement et la hargne de la justice face aux évidences.

Il faut sauver le Saint-esprit démontre à quel point peuvent aller les dérives judiciaires de la société, parfois sous prétexte de soit disant protéger la société civile ...

Un fort sentiment de révolte et d'injustice reste en moi et pour longtemps. Je ne peux m'empêcher de penser souvent à Jean-Paul, à sa famille et à ses proches amis qui eux doivent vivre cela de manière autrement plus forte que moi.

Bravo pour ce premier livre aussi justement vu et j'attends de découvrir le second.

Bien à vous.

Posté par B2IA à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :